Les paradis fiscaux qui rassemblent les pays où l’impôt est nettement réduit voire même nul sont aujourd’hui dans le viseur de l’Europe. En effet, le continent fait face à de multiples sociétés notamment internationales qui bénéficient d’une grande réduction, presque une annulation d’impôt suite à des accords passés entre deux pays dont l’un est européen. On peut citer l’accord passé avec le Luxembourg par quelques grandes entreprises internationales, ou encore le Panama papers qui effectue des activités dans des entreprises offshore basées dans des paradis fiscaux. Sans parler des géants du numérique comme Google et Facebook qui paient une modeste somme à l’État. De quoi donner matière à réfléchir pour l’Europe!